Atelier-Recherche sur le volume

Posted by Alice ri. on 15 March 2010 | Comments

Tags: , ,

 

Du Lundi 15 au Vendredi 19 Mars, j'ai proposé des ateliers sur le volume.

J'ai fabriqué differents volumes à partir des ateliers précédents. Les couleurs et les matières employées ont été choisies grâce aux expérimentations précédentes. Les volumes confectionnés en tissu sont dotés d'une spirale rigide qui permet de donner corps au tissu et permet aussi le déploiement des formes et le mouvement (par la manipulation dans un premier temps). Il y en a sept au total, ils ont tous des tailles, des formes et des couleurs différentes.

 


                Ils marchent, courent, passent par dessus, se roulent, se jettent au sol,   soulèvent, tirent, décrochent, manipulent, jouent , déploient, les font tourner, regardent, rentrent dedans, lèvent, relèvent, balancent, touchent, insistent, caressent, sautent, appuient, vont et viennent, s'ammusent...



A leur souhait, les enfant peuvent enfin manipuler dans tous les sens, mais ils ont constamment le désir de décrocher les formes pour les prendre contre eux et avec eux, les emporter.

 


Le plus gros des volumes est de la taille correspondant à peu près à la corpulance d'un enfant de trois ans environs. Je voulais tester l'eventuelle peur face à un tel objet ou la difficulté de manipulation vu la grosseur mais cela n'a pas eut l'air de les déranger, bien au contraire, il a été plutôt bien apprécié.

 

Les zones destinées à être touchées dans la partie haute des volumes fonctionnent bien, elle sont effectivement attractives: l'excroissance de la grosse forme est prise en main, une petite touche et appuie le centre de la fleur jaune, une autre petite reste très longtemps à toucher le volume à paillettes roses en grattant son coeur de paillasson, le volume fin rouge est longuement manipulé par un garçon qui appuit sur les deux zones brillantes.

Ce comportement sera d'autant plus important dans les ateliers sur l'interactivité sonore, car ces zones précises sont destinées à accueillir les capteurs d'Olivier.

 




Merci à Anne Jimenez pour toutes ces belles photos.