Article du télégramme, le 16 octobre 2012